POURQUOI CE NOM : « FLEURS DE BACH » ?

C’est le Docteur Edward Bach, médecin anglais ( 1886-1936 ), qui a trouvé le procédé subtil permettant le transfert des énergies vibratoires de fleurs des champs, transformant en positif nos états émotionnels négatifs.
Pour Bach, tant que notre harmonie émotionnelle est préservée, rien ne peut nous affecter.
Nos maladies sont souvent le reflet de conflits entre l’âme et la personnalité.
Après de longues années de recherches, il a recensé 38 états émotionnels négatifs pouvant altérer cette harmonie, et trouvé, dans la nature, 38 Fleurs en mesure de rétablir cet équilibre émotionnel.
Les élixirs de fleurs agissent donc en transformant les émotions, les attitudes et les habitudes comportementales qui entravent l’épanouissement personnel et qui perturbent la santé.



Pour répondre plus facilement à des bouleversements émotionnels que génèrent nos modes de vie actuels, tel que STRESS, EPUISEMENT, ou a des sensations de mal-être, tel que TRISTESSE, PEUR, nous avons composé, selon la méthode originale du Dr Bach, des « mélanges » de plusieurs Fleurs de Bach.
Ce ne sont pas des médicaments, ils peuvent donc être auto-administrés, sans risque, par toute personne désirant se prendre en charge et cherchant, à la fois, le bien-être du corps et de l’esprit.

Petit lexique des Fleurs de Bach

Aigremoine (Agrimony)
Soucis cachés sous un masque
ouvert, apparence joviale, mais souffre.

Vrai calme

Retrouvez moi dans les complexes peur, stress, dépendance et minceur

Chèvrefeuille (Honeysuckle)
Vit dans le passé
Vivre au présent

Retrouvez-moi dans le complexe tristesse

Ajonc (Gorse)
Plus d’espoir, accepte le «sort», ne veut même plus essayer

Le rayon de soleil de l’espoir retrouvé

Retrouvez-moi dans les complexes tristesse et minceur

Chêne (Oak)
Hyperactif, lutteur fatigué
n’arrivant pas à décrocher
Lâcher prise

Retrouvez moi dans les complexes stress, dépendance, libido, épuisement et ouverture aux autres

Avoine sauvage (Wild oat)
Doutes, incertitudes, indécision,
difficulté à trouver et à exprimer sa
propre vocation

Objectifs clairs, trouver sa voie

Retrouvez-moi dans le complexe dépendance


Chicorée (Chicory)

Possessif, égoïste, narcissique «mère poule», blesse l’autre
Attention et amour inconditionnel
donné aux autres

Retrouvez moi dans les complexes changement d'humeur et libido

Bourgeon de Marronnier
(Chestnut bud)
Répétition des mêmes erreurs,
difficultés à apprendre

Sagesse grâce à la compréhension et
l’intégration des expériences vécues

Clématite (Clematis)
Rêveur, absent, assoupi
Fait toucher terre

Retrouvez moi dans le complexe urgence

Bruyère (Heather)
N’en peut plus d’être seul

Communique vraiment

Retrouvez moi dans les complexes peur et libido

Dame d’onze heures (Star of Bethlehem)
Expériences pénibles, chagrins, mauvaises nouvelles
Consolation, réconfort des peines et douleurs

Retrouvez moi dans le complexe urgence


Centaurée (Centaury)
Trop gentil, tranquille, anxieux de servir, timide, faible, dominé

Un travailleur actif et positif

Retrouvez-moi dans les complexes dévalorisation, épuisement, et minceur

Eau de roche (Rock Water)
Dur avec soi-même, strict, rigide, puriste
Souplesse, compréhension,
largesse de vue

Retrouvez moi dans le complexe ouverture aux autres

Charme (Hornbeam)
Se sent affaibli et pense qu’il n’y
arrive pas

Raffermit et renforce

Retrouvez-moi dans le complexe épuisement

Eglantine (Wildrose)
Vit sans plaisir et sans piment, résigné
Joie, esprit d’aventure

Retrouvez-moi dans les complexes tristesse, épuisement et libido

Châtaignier (Sweet Chestnut)
Ne voit plus le bout du tunnel,
est dans la désolation

La lumière qui brille dans les
ténèbres

Retrouvez-moi dans les complexes tristesse et dépendance

Gentiane (Gentian)
Découragement, doute,
abattement
Persévérance et foi

Retrouvez-moi dans les complexes tristesse et dévalorisation

Hélianthème (Rock-Rose)
Paniques, terreurs, cauchemars,
vertiges ; quand on se décompose

Apaise la détresse, réunifie, recompose,
donne le courage d’affronter

Retrouvez moi dans les complexes urgence et peur

Gnavelle (Scleranthus)
Hésite toujours entre deux,
indécis, humeur changeante
Equilibre et résolution

Retrouvez-moi dans les complexes dépendance, changement d'humeur et dévalorisation

Hêtre (Beech)
Esthétisme, critique, intolérance

Tolérance, voir plus de bien dans le monde

Retrouvez-moi dans le complexe ouverture aux autres

Olivier (Olive)
Vide, épuisé, à plat
Fraîcheur, renouveau physique et mental.

Retrouvez-moi dans les complexes épuisement et minceur

Hottonie des marais (Water Violet)
Ne supporte pas d'être dépendant, de demander de l'aide

Accessibilité, communion avec les autres, humilité

Retrouvez-moi dans le complexe ouverture aux autres et libido

Orme (Elm)
Personne capable qui se rend
soudain submergée
La force d’accomplir son devoir

Retrouvez-moi dans les complexes dévalorisation et minceur


Houx (Holly)
Jalousie, rancoeur, colère, amertume

Amour, compréhension, pardon

Retrouvez-moi dans le complexe colère

Pin (Pine)
Se critique, se blâme, se rend responsable de tout
Dégagé du fardeau de la culpabilité

Retrouvez-moi dans les complexes dévalorisation et stress

Impatience (Impatiens)
Irrité par les contraintes, rapide,
tendu

Gentil et indulgent

Retrouvez-moi dans les complexes urgence, colère et stress

Plumbago (Cerato)
Manque de confiance en son
intuition, influençable, bavard,
Affirmation et confiance en soi

Retrouvez-moi dans le complexe dévalorisation

Marronnier blanc (White Chestnut)
Tourne en rond, rumine

Un esprit clair et calme

Retrouvez moi dans le complexe stress

Pommier sauvage (Crab Apple)
Se sent souillé, se dégoûte,
maniaque
L’élixir qui nettoie

Retrouvez-moi dans les complexes changement d'humeur et stress

Marronnier rouge (Red Chestnut)
S’inquiéter pour les autres, anticiper le malheur, projeter les ennuis

Avoir confiance en la vie

Retrouvez-moi dans le complexe ouverture aux autres

Prunus (Cherry Plum)
Pour l’impression de perte de contrôle de soi, peur de faire des choses horribles

Calme et santé mentale

Retrouvez-moi dans les complexes urgence et peur

Mélèze (Larch)
Sattend à l’échec, manque de confiance et de volonté de réussir

Confiance en soi

Retrouvez-moi dans les complexes dévalorisation, changement d'humeur, et minceur

Saule (Willow)
Insatisfait, amer, plein d’aigreur, «la vie est injuste», «c’est pas de ma faute»
Acceptation, plus de plaintes

Retrouvez-moi dans les complexes , changement d'humeur, tristesse et colère

Mimule (Mimulus)
Peurs de choses précises : animaux, altitude, douleurs, etc., gens timides, douillets, nerveux

Courage, pour se jeter à l'eau

Retrouvez-moi dans les complexes peur et libido

Tremble (Aspen)
Appréhensions et prémonitions vagues, inconnues, obsédantes
Foi dans l’inconnu

Retrouvez-moi dans le complexe peur

Moutarde (Mustard)
Soudain la mélancolie envahit, sans raison apparente
(baby blues, pré'ménopause, veilles de règles)
Joie et clarté

Retrouvez-moi dans les complexes minceur, ouverture aux autres et changement d'humeur

Verveine (Vervain)
Insistant, volontaire, fervent,
enthousiaste, stressé
Calme et tranquillité

Retrouvez-moi dans les complexes ouverture aux autres, stress et colère

Noyer (Walnut)
Trop sensible aux influences extérieures, aux idées, aux changements
, hypersensibilité
Pour les transitions, le brise-lien

Retrouvez-moi dans les complexes dépendance et changement d'humeur

Vigne (Vine)
Directif, dirigiste, autoritaire
Dévouement et exemple
Autorité naturelle.

Retrouvez-moi dans le complexe colère


Ce docteur anglais du 19ème siècle était reconnu par toute la communauté scientifique avant de quitter Londres et retourner à ses premières amours, la Nature. C'est en vivant au rythme de cette nature, dans le pays de Galles, un pays valloné qui offre des étendues en dégradés de vert dignes des paysages de la Comté dans Le Seigneur Des Anneaux, qui remplit le coeur d'une joie printannière et simple, qu'il a compris que les fleurs qu'il recherchait étaient celles qui s'épanouissent aux jours les plus longs, quand le soleil est à l'apogée de sa puissance. Bien sûr ces fleurs sont des fleurs des champs, sauvages, qui ont poussé là parce que le sol et le climat leur sont propices, et qui poussent donc à profusion. Et ce sont les sommités florales qui recèlent le maximum de propriétés curatives, les fleurs qui renferment la graine à venir.

C'est également en s'imprégnant de la nature qu'il découvrit une nouvelle technique de préparation de ces remèdes : tôt un matin de mai, alors qu'il marche dans un champ dans lequel la rosée courbe encore l'herbe sous son poids, il observe le soleil agissant à travers le liquide et pressent que chaque goutte doit être imprégnée d'une énergie magnétique fabuleuse.

Il vérifie alors son hypothèse en cueillant des gouttes de rosée et en les essayant sur lui-même. Avec ce retour aux sources, ses sens se sont affinés. Il peut capter les vibrations et l'énergie émises par la plante, instantanément. Tous les appareils sophistiqués auxquels il avait eu accès dans son laboratoire lui paraissent à présent dérisoires comparés à l'instrument tellement plus précis et qui est intrinsèque à sa personne, à savoir, ses sens et son intuition.

De cette observation de la rosée est née une nouvelle forme de dynamisation et de préparation des remèdes : il prend quelques fleurs d'une plante définie et les place à la surface d'un bol de verre rempli d'une eau provenant d'un ruisseau clair, et laisse le bol sur place, dans le champ, en plein soleil pendant plusieurs heures. C'est cette méthode que l'on appelle aujourd'hui "la méthose originale du Dr Bach", et qui continue à être utilisée dans la fabrication des elixirs floraux que nous vendons.

Ce procédé n'entraîne aucune destruction ou blessure de la plante. Tout le processus se déroule en plein air, dans le champ où la plante pousse. Les quelques fleurs prélevées sont au maximum de leur fraîcheur et au mieux de leur épanouissement. Les quatre éléments, le feu, la terre, l'air et l'eau oeuvrent ensemble et conjuguent leurs forces pour produire ces remèdes si simples, si humbles, et pourtant tellement magiques...  "la terre pour nourrir la plante, l'air pour l'entretenir, le soleil ou le feu pour lui permettre d'assimiler son énergie, l'eau pour recueillir et être enrichie par sa bienfaisante énergie curative magnétique"écira-t-il en 1930.

La connaissance est accessible non par l'intellect humain, mais par la faculté que l'homme possède de voir et d'admettre les vérités simples de la vie. "Ne laissez pas la simplicité de cette méthode vous dissuader de l'employer, car vous vous apercevrez que plus vos recherches progresseront, plus vous comprendrez la simplicité de toute la Création".

Ces lignes ont été écrites grâce au livre de Nora Weeks, la compagne d'Edward Bach, qui raconte sa vie.